Marie-Françoise LAFOND

BIOGRAPHIE

Artiste-peintre

Marie-Françoise Lafond est née à Châteauroux (Indre). Attirée très tôt par la peinture, elle reçoit, encore adolescente, les encouragements de Henry de Monfreid et de Jean Lurçat. Parallèlement à ses travaux artistiques, notamment l’illustration d’ouvrages pour enfants, elle poursuit avec succès des études de philosophie et d’histoire de l’art à Paris, puis à Poitiers, ce qui lui donne l’occasion d’enrichissantes rencontres avec Emmanuel Lévinas et Roger Garaudy.

Après avoir été son élève, elle devient en 1964 l’assistante de Jean Picart-le-Doux et va travailler dans son atelier parisien à la réalisation de plusieurs cartons de tapisseries. C’est cependant le dessin et l’aquarelle qui lui permettent d’exprimer au mieux sa sensibilité et, à partir de 1967, elle y consacrera le meilleur de son activité créatrice.

De nombreux voyages effectués à partir de 1977 à l’étranger - Allemagne, Algérie, Belgique, Chine, Danemark, Egypte, Israël, Italie, Japon, Ouzbékistan, Royaume-Uni, Russie et Tchécoslovaquie - favorisent un constant renouvellement de ses thèmes, même si elle continue à traiter des premiers paysages qui l'ont inspirée, le Berry, la Brenne et la Bretagne.

De 1967 à 1989, seize expositions particulières de ses œuvres sont présentées dans des galeries prestigieuses, dont cinq à Paris, une à Osaka et une dizaine en province (Aix-en-Provence, Bourges, Châteauroux, Poitiers, Toulon et Tours).

Une médaille lui est décernée à la Contemporary Art Expo de Tokyo en 1982 puis, à partir de 1987, plusieurs expositions publiques lui sont consacrées au Château de Nohant (Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites), à Aix-en-Provence (Association des Amis de la Bibliothèque Méjanes) et à Lourmarin (Fondation Laurent Vibert). En 1994, la Ville de Châteauroux présente au Musée Bertrand une rétrospective de ses œuvres et, en 2015, le Groupe AG2R La Mondiale organise une exposition dans son siège parisien.

A côté des dessins, aquarelles et pastels qui constituent l’essentiel de sa production, Marie-Françoise Lafond a réalisé des pastels, quelques peintures sur bois ainsi que deux lithographies éditées par Mourlot.

Victime en 1991 d’un accident thérapeutique l’ayant privée de la vue, Marie-Françoise Lafond se tourne vers l’écriture par laquelle elle peut continuer à exprimer sa forte créativité. Un premier recueil de nouvelles est paru en 2000 sous le titre Contes Peints suivi, en 2003, par un récit fantastique Cocon Gris. Un témoignage, Une certaine nuit… le Visiteur, est paru en mai 2008, puis un nouveau recueil de nouvelles en 2011, Contes de l’Aube. En 2012 est publié un recueil de poésie De-ci de-là et, en février 2016, un essai intitulé La Songeuse.

Marie-Françoise Lafond a été fait chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 1998 et chevalier de la Légion d’Honneur en 2010. Sous le titre Lafond, un ouvrage publié en 2014 par Lancosme Editions, avec le soutien du Conseil départemental de l’Indre comporte une biographie de l’artiste et présente plus de trois-cent de ses aquarelles, dessins, pastels et peintures.

Expositions particulières

 

1967 Galerie d’Art, Châteauroux

1968 Galerie de l’Univers, Tours

1969 Salons de la Nouvelle République, Bourges

1970 Galerie Rond Point, Champs Elysées, Paris

1971 Galerie d’Art, Châteauroux

1973 Galerie André Weil, avenue Matignon, Paris

1974 Galerie Charles VII, Poitiers

1974 Galerie Chardin, rue de Seine, Paris

1975 Palais des Congrès, Aix en Provence

1978 Galerie Les Cimaises, Poitiers

1982 Galerie Asahi Kanata, Osaka, Japon

1985 Galerie d’Art, Châteauroux

1985 Galerie Marceau, avenue Marceau, Paris

1986 Galerie d’Art, Châteauroux

2015 Galerie Amarica, rue Washington, Paris

[smartslider3 slider=9]

CE QU’ILS EN ONT DIT...

"Les belles aquarelles de Marie-Françoise ont ces beaux bleus profonds de la cathédrale de Bourges. C’est excellent".

Yves Brayer

"J’ai été très heureux de découvrir le grand talent de Marie-Françoise. A bientôt à Paris, et quel succès vous y attend".

Jean Carzou

"Clarté, transparence, délicatesse des touches nous entraînent aux frontières de l’esprit".

Roger Chapelain-Midy

"Don d’observation intense… coup de crayon juste ce qu’il faut !"

Pierre Fresnay

"J’ai le plaisir de découvrir un poète authentique. Cette façon de reconstruire la nature est le don du poète".

Roger Garaudy

"Bravo! Bravo chère Marie-Françoise ! Et quelle maîtrise!"

Jean Lurçat

"Ma profonde admiration pour ce jeune talent si sincère en ce temps où l’art se perd dans le stérile désert du snobisme…"

Henry de Monfreid

"Force et tendresse, avec un rien de mélancolie, voilà ce qui, à mon avis, caractérise les œuvres de Marie-Françoise".

Jean Picart-le-Doux

"Très sensibles et poétiques ces petites aquarelles de Marie-Françoise Lafond. Qu’elle se fie toujours à cette sensibilité qui est le frisson de la vie".

Edouard Pignon

VIDEO

PRESSE

Marie-Françoise LAFOND

BIOGRAPHIE

Artiste-peintre

Marie-Françoise Lafond est née à Châteauroux (Indre). Attirée très tôt par la peinture, elle reçoit, encore adolescente, les encouragements de Henry de Monfreid et de Jean Lurçat. Parallèlement à ses travaux artistiques, notamment l’illustration d’ouvrages pour enfants, elle poursuit avec succès des études de philosophie et d’histoire de l’art à Paris, puis à Poitiers, ce qui lui donne l’occasion d’enrichissantes rencontres avec Emmanuel Lévinas et Roger Garaudy.

Après avoir été son élève, elle devient en 1964 l’assistante de Jean Picart-le-Doux et va travailler dans son atelier parisien à la réalisation de plusieurs cartons de tapisseries. C’est cependant le dessin et l’aquarelle qui lui permettent d’exprimer au mieux sa sensibilité et, à partir de 1967, elle y consacrera le meilleur de son activité créatrice.

De nombreux voyages effectués à partir de 1977 à l’étranger - Allemagne, Algérie, Belgique, Chine, Danemark, Egypte, Israël, Italie, Japon, Ouzbékistan, Royaume-Uni, Russie et Tchécoslovaquie - favorisent un constant renouvellement de ses thèmes, même si elle continue à traiter des premiers paysages qui l'ont inspirée, le Berry, la Brenne et la Bretagne.

De 1967 à 1989, seize expositions particulières de ses œuvres sont présentées dans des galeries prestigieuses, dont cinq à Paris, une à Osaka et une dizaine en province (Aix-en-Provence, Bourges, Châteauroux, Poitiers, Toulon et Tours).

Une médaille lui est décernée à la Contemporary Art Expo de Tokyo en 1982 puis, à partir de 1987, plusieurs expositions publiques lui sont consacrées au Château de Nohant (Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites), à Aix-en-Provence (Association des Amis de la Bibliothèque Méjanes) et à Lourmarin (Fondation Laurent Vibert). En 1994, la Ville de Châteauroux présente au Musée Bertrand une rétrospective de ses œuvres et, en 2015, le Groupe AG2R La Mondiale organise une exposition dans son siège parisien.

A côté des dessins, aquarelles et pastels qui constituent l’essentiel de sa production, Marie-Françoise Lafond a réalisé des pastels, quelques peintures sur bois ainsi que deux lithographies éditées par Mourlot.

Victime en 1991 d’un accident thérapeutique l’ayant privée de la vue, Marie-Françoise Lafond se tourne vers l’écriture par laquelle elle peut continuer à exprimer sa forte créativité. Un premier recueil de nouvelles est paru en 2000 sous le titre Contes Peints suivi, en 2003, par un récit fantastique Cocon Gris. Un témoignage, Une certaine nuit… le Visiteur, est paru en mai 2008, puis un nouveau recueil de nouvelles en 2011, Contes de l’Aube. En 2012 est publié un recueil de poésie De-ci de-là et, en février 2016, un essai intitulé La Songeuse.

Marie-Françoise Lafond a été fait chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 1998 et chevalier de la Légion d’Honneur en 2010. Sous le titre Lafond, un ouvrage publié en 2014 par Lancosme Editions, avec le soutien du Conseil départemental de l’Indre comporte une biographie de l’artiste et présente plus de trois-cent de ses aquarelles, dessins, pastels et peintures.

Expositions particulières

 

1967 Galerie d’Art, Châteauroux

1968 Galerie de l’Univers, Tours

1969 Salons de la Nouvelle République, Bourges

1970 Galerie Rond Point, Champs Elysées, Paris

1971 Galerie d’Art, Châteauroux

1973 Galerie André Weil, avenue Matignon, Paris

1974 Galerie Charles VII, Poitiers

1974 Galerie Chardin, rue de Seine, Paris

1975 Palais des Congrès, Aix en Provence

1978 Galerie Les Cimaises, Poitiers

1982 Galerie Asahi Kanata, Osaka, Japon

1985 Galerie d’Art, Châteauroux

1985 Galerie Marceau, avenue Marceau, Paris

1986 Galerie d’Art, Châteauroux

2015 Galerie Amarica, rue Washington, Paris

[smartslider3 slider=9]

CE QU’ILS EN ONT DIT...

"Les belles aquarelles de Marie-Françoise ont ces beaux bleus profonds de la cathédrale de Bourges. C’est excellent".

Yves Brayer

"J’ai été très heureux de découvrir le grand talent de Marie-Françoise. A bientôt à Paris, et quel succès vous y attend".

Jean Carzou

"Clarté, transparence, délicatesse des touches nous entraînent aux frontières de l’esprit".

Roger Chapelain-Midy

"Don d’observation intense… coup de crayon juste ce qu’il faut !"

Pierre Fresnay

"J’ai le plaisir de découvrir un poète authentique. Cette façon de reconstruire la nature est le don du poète".

Roger Garaudy

"Bravo! Bravo chère Marie-Françoise ! Et quelle maîtrise!"

Jean Lurçat

"Ma profonde admiration pour ce jeune talent si sincère en ce temps où l’art se perd dans le stérile désert du snobisme…"

Henry de Monfreid

"Force et tendresse, avec un rien de mélancolie, voilà ce qui, à mon avis, caractérise les œuvres de Marie-Françoise".

Jean Picart-le-Doux

"Très sensibles et poétiques ces petites aquarelles de Marie-Françoise Lafond. Qu’elle se fie toujours à cette sensibilité qui est le frisson de la vie".

Edouard Pignon

VIDEO

PRESSE

Marie-Françoise LAFOND

BIOGRAPHIE

Artiste-peintre

Marie-Françoise Lafond est née à Châteauroux (Indre). Attirée très tôt par la peinture, elle reçoit, encore adolescente, les encouragements de Henry de Monfreid et de Jean Lurçat. Parallèlement à ses travaux artistiques, notamment l’illustration d’ouvrages pour enfants, elle poursuit avec succès des études de philosophie et d’histoire de l’art à Paris, puis à Poitiers, ce qui lui donne l’occasion d’enrichissantes rencontres avec Emmanuel Lévinas et Roger Garaudy.

Après avoir été son élève, elle devient en 1964 l’assistante de Jean Picart-le-Doux et va travailler dans son atelier parisien à la réalisation de plusieurs cartons de tapisseries. C’est cependant le dessin et l’aquarelle qui lui permettent d’exprimer au mieux sa sensibilité et, à partir de 1967, elle y consacrera le meilleur de son activité créatrice.

De nombreux voyages effectués à partir de 1977 à l’étranger - Allemagne, Algérie, Belgique, Chine, Danemark, Egypte, Israël, Italie, Japon, Ouzbékistan, Royaume-Uni, Russie et Tchécoslovaquie - favorisent un constant renouvellement de ses thèmes, même si elle continue à traiter des premiers paysages qui l'ont inspirée, le Berry, la Brenne et la Bretagne.

De 1967 à 1989, seize expositions particulières de ses œuvres sont présentées dans des galeries prestigieuses, dont cinq à Paris, une à Osaka et une dizaine en province (Aix-en-Provence, Bourges, Châteauroux, Poitiers, Toulon et Tours).

Une médaille lui est décernée à la Contemporary Art Expo de Tokyo en 1982 puis, à partir de 1987, plusieurs expositions publiques lui sont consacrées au Château de Nohant (Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites), à Aix-en-Provence (Association des Amis de la Bibliothèque Méjanes) et à Lourmarin (Fondation Laurent Vibert). En 1994, la Ville de Châteauroux présente au Musée Bertrand une rétrospective de ses œuvres et, en 2015, le Groupe AG2R La Mondiale organise une exposition dans son siège parisien.

A côté des dessins, aquarelles et pastels qui constituent l’essentiel de sa production, Marie-Françoise Lafond a réalisé des pastels, quelques peintures sur bois ainsi que deux lithographies éditées par Mourlot.

Victime en 1991 d’un accident thérapeutique l’ayant privée de la vue, Marie-Françoise Lafond se tourne vers l’écriture par laquelle elle peut continuer à exprimer sa forte créativité. Un premier recueil de nouvelles est paru en 2000 sous le titre Contes Peints suivi, en 2003, par un récit fantastique Cocon Gris. Un témoignage, Une certaine nuit… le Visiteur, est paru en mai 2008, puis un nouveau recueil de nouvelles en 2011, Contes de l’Aube. En 2012 est publié un recueil de poésie De-ci de-là et, en février 2016, un essai intitulé La Songeuse.

Marie-Françoise Lafond a été fait chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 1998 et chevalier de la Légion d’Honneur en 2010. Sous le titre Lafond, un ouvrage publié en 2014 par Lancosme Editions, avec le soutien du Conseil départemental de l’Indre comporte une biographie de l’artiste et présente plus de trois-cent de ses aquarelles, dessins, pastels et peintures.

Expositions particulières

 

1967 Galerie d’Art, Châteauroux

1968 Galerie de l’Univers, Tours

1969 Salons de la Nouvelle République, Bourges

1970 Galerie Rond Point, Champs Elysées, Paris

1971 Galerie d’Art, Châteauroux

1973 Galerie André Weil, avenue Matignon, Paris

1974 Galerie Charles VII, Poitiers

1974 Galerie Chardin, rue de Seine, Paris

1975 Palais des Congrès, Aix en Provence

1978 Galerie Les Cimaises, Poitiers

1982 Galerie Asahi Kanata, Osaka, Japon

1985 Galerie d’Art, Châteauroux

1985 Galerie Marceau, avenue Marceau, Paris

1986 Galerie d’Art, Châteauroux

2015 Galerie Amarica, rue Washington, Paris

[smartslider3 slider=9]

CE QU’ILS EN ONT DIT...

"Les belles aquarelles de Marie-Françoise ont ces beaux bleus profonds de la cathédrale de Bourges. C’est excellent".

Yves Brayer

"J’ai été très heureux de découvrir le grand talent de Marie-Françoise. A bientôt à Paris, et quel succès vous y attend".

Jean Carzou

"Clarté, transparence, délicatesse des touches nous entraînent aux frontières de l’esprit".

Roger Chapelain-Midy

"Don d’observation intense… coup de crayon juste ce qu’il faut !"

Pierre Fresnay

"J’ai le plaisir de découvrir un poète authentique. Cette façon de reconstruire la nature est le don du poète".

Roger Garaudy

"Bravo! Bravo chère Marie-Françoise ! Et quelle maîtrise!"

Jean Lurçat

"Ma profonde admiration pour ce jeune talent si sincère en ce temps où l’art se perd dans le stérile désert du snobisme…"

Henry de Monfreid

"Force et tendresse, avec un rien de mélancolie, voilà ce qui, à mon avis, caractérise les œuvres de Marie-Françoise".

Jean Picart-le-Doux

"Très sensibles et poétiques ces petites aquarelles de Marie-Françoise Lafond. Qu’elle se fie toujours à cette sensibilité qui est le frisson de la vie".

Edouard Pignon

VIDEO

PRESSE