Nouvelle exposition

Petre Velicu
Exposition du 24 novembre au 22 décembre 2016

Dernières expositions

- Felix Aftene
Exposition du 6 au 28 octobre 2016
- Marek Halter
Exposition du 21 janvier au 20 février 2016

Tudor Banus

Artiste-peintre

Les critiques d’art utilisent fréquemment, pour décrire l’œuvre de Tudor Banus, la comparaison avec Dürer, Bosch, Archimboldo et des mots comme fantaisie fertile, grotesque, exubérance, crayonnage facétieux, rigueur minutieuse, fantasmagories hallucinées, plume précieuse et rare...

L’œuvre de ce dessinateur, graveur, peintre, illustrateur n’a pas besoin d’être défendue en tant que bilan artistique. La reconnaissance de sa valeur a été éclatante dans des milieux nouveaux pour lui, de Paris et New York, où les talents locaux et du monde entier foisonnaient déjà.

Dans l’Occident - l’artiste, fraîchement arrivé, jeune diplômé, après des études d’architecture à Bucarest, sa ville natale, capitale de la Roumanie, où il est né en 1947 – s’est imposé, par ses contributions graphiques majeures, dans les pages des plus prestigieux journaux et magazines, comme un des plus imaginatif, complexe, profond, maître incontesté du trait de plume ou de crayon.

JPEG

La liste de ces publications est trop longue pour les mentionner toutes. Citons : Le Monde avec deux décennies de présence impressionnante, concrétisée par des centaines de dessins, Marianne, New York Times, die Zeit, Welt am Sonntag, le Figaro, Magazine Littéraire, Focus, les Echos, Harper’s, Tokyo News,…

Malgré leur moindre importance, il ne faut pas oublier la vingtaine de livres illustrés par Tudor Banus, dont « Les Musiciens de la Ville de Brême », qui a reçu à Paris, le prix du plus beaux livre pour la jeunesse, Particularly Cats, de la future prix Nobel, Doris Lessing, chez Simon ans Schuster, New York, et pour les lecteurs roumains, la fameuse « Enciclopedia Zmeilor » qui signifie l’ » Encyclopédie des Dragons », du « nobélisable », Mircea Càrtàrescu, parue chez « Humanitas », il y a quelques années.

Tudor Banus s’est fait connaître également comme peintre à travers un nombre important d’expositions personnelles, plus de 50, dans des villes comme Paris, Vienne -Autriche, New York, Münich, Londres, Düsseldorf, Bruxelles, Bochum, Limoges,…

Son talent se manifeste par son inventivité, sa créativité, la matérialisation des idées philosophiques, religieuses, politiques, des situations conflictuelle ou de crise, des métaphores et allégories de toutes sortes. C’est définitivement un talentueux intellectuel dans l’art du trait, quelqu’un qui passe les images par le filtre de l’intelligence, de l’histoire, de la connaissance, de l’analyse, de la critique acerbe ou indulgente, parfois de l’humour ou de la dérision, avant de les mettre sur papier ou sur toile, quelquefois pour notre enchantement, autrefois pour une contemplation amusante ou douce-amère.

Tudor Banus plait ou ne plait pas, mais il ne laisse pas indifférent.




 -  RSS 2.0 - Mentions légales et crédits

Services

Rechercher sur le site

S'authentifier